La Dépendance Affective | C’est grave Docteur ?

La dépendance affective ou quand l’amour fait mal

 

Vous ne pouvez plus vivre sans votre moitié ? Votre relation amoureuse commence-t-elle à devenir toxique ? Entre l’amour et la dépendance affective, la limite peut être vite franchie… La dépendance entretient les relations affectives pour les mauvaises raisons. Si l’on en souffre, mieux vaut s’en rendre compte et s’en libérer. Voyons donc ce qu’est la dépendance affective ainsi que quelques pistes pour s’en sortir.

 

Qu’est-ce que la dépendance affective ?

 

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une « dépendance ». La dépendance, au sens large du terme, permet de combler un vide affectif, d’éviter une souffrance. Dans les relations humaines, qu’elles soient amicales ou amoureuses, être dépendant signifie qu’on ne peut pas se passer de l’autre. On est « addict » au point d’accepter l’inacceptable par peur de perdre l’autre, d’être rejeté ou abandonné.

L’origine

 

Il faut généralement se plonger dans le passé et principalement l’enfance des dépendants affectifs pour trouver l’origine de leur problème. Il s’agit souvent de personnes ayant reçu trop peu d’amour, d’attention et d’affection à un moment clé de leur jeunesse. Ils peuvent également s’être trouvés face à de grandes responsabilités trop tôt. Ce qui fait qu’il leur manque une certaine innocence et que leurs priorités ont été axées vers les autres plutôt que sur eux-mêmes.

Les conséquences

 

La dépendance affective n’est pas forcément destructrice. C’est quand elle devient récurrente et intense que l’on en souffre. Par exemple, au début d’une relation amoureuse ou les deux personnes impliquées développent des sentiments, une certaine dépendance se développe. L’envie constante d’être avec l’autre existe bel et bien et c’est tant mieux. Toutefois, pour que la relation reste saine, il faut veiller à rééquilibrer les choses après un certain temps. Chacun doit retrouver son espace personnel une fois la phase « lune de miel » passée. Si ce n’est pas le cas, la dépendance affective devient dévastatrice.

 

Quels sont les signes d’une dépendance affective ?

 

Voici une liste non-exhaustive de comportements typiques que peuvent développer les personnes souffrant de dépendance affective :

  • Se sentir obligé de satisfaire les besoins de l’autre pour être aimé ;
  • Avoir un besoin excessif de l’approbation des autres ;
  • Ne pas pouvoir prendre de décision sans consulter l’avis des autres ;
  • Avoir du mal à appréhender la solitude ;
  • Être incapable de mettre des limites ;
  • Accepter tout et n’importe quoi pour être aimé ;
  • Éviter les conflits par peur du rejet, de l’abandon ;
  • Rester dans une relation toxique par peur d’être seul ;
  • Se sacrifier pour les autres ;
  • Penser que vous ne pouvez pas vivre sans l’autre ;
  • S’empêcher de faire des choses pour éviter de déplaire ;
  • Etc.

Si vous vous reconnaissez sur certains points, pas de panique ! Il est tout à fait possible de se libérer de la dépendance dans les relations affectives.

 

Comment se libérer de la dépendance affective ?

 

Voici quelques clés pour vous libérer de la dépendance affective :

  • S’aimer soi : si vous ne vous aimez pas suffisamment, vous attendrez de l’autre qu’il le fasse. Cela vous rend donc complètement dépendant de son amour, de son approbation, de son humeur et de ses marques d’affection. Chaque « manquement » suffit à vous faire douter et à vous angoisser. Il est important d’apprendre à vous aimer sans rien attendre en retour.
  • S’autoriser à faire de soi une priorité : vous n’êtes pas obligé de faire passer les autres avant vous pour être aimé. Non, vous n’êtes pas égoïste. Vous avez le droit de faire passer vos besoins avant ceux des autres. Bien entendu, les rôles ne doivent pas s’inverser. Vous respectez l’autre et il vous respecte. Tout est, encore une fois, une question d’équilibre.
  • S’accorder du temps : ne sacrifiez pas vos envies, vos rendez-vous entre copains/copines pour apaiser les angoisses de votre partenaire ou parce que vous voulez passer tout votre temps avec lui. Cela ne rend service ni à la relation, ni à vous, ni à l’autre. Un couple a besoin de respirer, chacun a besoin d’exister en dehors de l’autre.

 

On pourrait résumer la dépendance affective en disant que c’est un trop grand besoin d’amour et d’attention. Mais la dépendance est sournoise et peut finir par vous faire souffrir. Pour vous en libérer, vous devez absolument apprendre à vivre pour vous, à vous aimer et à vous accorder de la valeur.

Parce que la dépendance affective prend ses sources dans les blessures et les manques de l’enfance, un travail plus profond s’impose parfois. Dans ce cas, mieux vaut vous faire accompagner par un professionnel pour trouver l’origine du manque affectif. Je suis prête à vous accompagner si vous le désirez. Il suffit de m’envoyer un mail à [email protected] Vous pouvez également m’appeler ou prendre un rendez-vous en ligne.  

 

Leave a comment

X