Prendre du temps pour soi | Pourquoi et Comment ?

 

Comment prendre du temps pour soi sans culpabiliser ?

 

L’urgence et l’hyperconnexion sont devenues de vrais modes de vie. Gare à celui qui ne répond pas à temps à un mail ou ne commente pas la dernière publication Facebook de ses amis. Les réseaux en tout genre nous bouffent une grande partie de notre temps. Et si cela a le mérite de nous connecter aux autres, cela a aussi tendance à nous déconnecter de nous-même. Quand ce ne sont pas les réseaux, ce sont les enfants, le travail, le ménage, etc. Nous sommes sans cesse sollicités et nous avons tous tendance à faire passer le reste et les autres avant nous. Comment alors prendre du temps pour soi sans culpabiliser ? Voici quelques pistes…

 

L’importance de prendre un moment pour soi

 

L’expression « prendre le temps » est bien connue. On prend le temps de partager des moments en famille, en couple ou avec les enfants. « Prendre le temps » signifie qu’on s’octroie une pause pour se consacrer à quelque chose ou à quelqu’un. Mais il est rare que l’on prenne du temps pour soi.

De nombreuses enquêtes l’ont pourtant prouvé : le repos et le bien-être sont étroitement liés. Et pour être reposé, nous avons besoin d’être seul.e. Prendre du temps pour soi a donc tout son sens… La solitude permet d’être à l’écoute de soi-même. Seul, l’être humain est beaucoup plus concentré et connecté à ses ressentis. Prendre du temps pour soi est essentiel au bien-être : CQFD !

 

Hygge, le mode de vie danois qui fait ses preuves

 

Selon les Danois, prendre soin de soi serait le secret du bien-être. Et d’après les sondages, les Danois sont les personnes les plus heureuses au monde ! Pourtant, ils vivent dans un tout petit pays où le soleil ne se montre que quelques heures par jour et ils n’ont ni plage, ni cocotier, ni sable fin. Alors, pourquoi sont-ils si heureux ? Parce qu’ils ont depuis longtemps adopté un mode de vie bien à eux : le hygge (prononcé hugueu).

Le hygge est décrit comme « un état d’esprit positif procuré par un moment jugé réconfortant, agréable et convivial ». Le hygge, c’est enfiler des chaussettes et se mettre au coin du feu avec un bon bouquin et un plaid. Le hygge, c’est allumer des bougies, prendre un bain, etc. Le hygge, c’est tout ce qui fait référence à un sentiment de bien-être. C’est une mise en scène chaleureuse de chaque instant de vie pour le rendre plus agréable. C’est un peu ce que l’on appelle chez nous le « cocooning ».

Si cette technique a fait ses preuves chez nos amis scandinaves, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement chez nous. Je vous conseille donc vivement de vous octroyer des moments « hygge » dès que vous le pouvez.

 

Combattre les idées reçues sur le repos

 

Savoir prendre du temps pour soi, ça s’apprend. Si vous culpabilisez parce que vous vous posez 5 minutes pour boire un café, autant ne pas le faire. Beaucoup ont la croyance que se reposer est synonyme de fainéantise. Pourtant, beaucoup d’études ont montré que les gens les plus reposés étaient les plus heureux et les plus performants.

Le cerveau a besoin de pause. Essayer de rester concentré deux heures de suite, c’est bien mais ça ne sert à rien. Certains parlent d’1 h 30 maximum, d’autres prônent 57 minutes de travail pour 12 minutes de pause. Quoiqu’il en soit, mettez un réveil pour vous forcer à débrancher votre cerveau. Nous ne prenons plus le temps de nous détendre et nos corps sont soumis à une tension permanente. À force de tendre le fil, il finit par casser. C’est ce à quoi nous nous exposons tous en nous imposant un rythme effréné. Le repos n’est donc absolument pas une question de fainéantise mais un droit, je dirais même une obligation, que l’on doit s’accorder.

N’ayez pas peur de ralentir

 

Prenez quelques instants pour vous demander si, quelque part, ce rythme de fou que vous vous imposez ne serait pas une bonne façon de fuir quelque chose. Il y a forcément des raisons inconscientes qui vous empêchent de prendre votre temps. Serait-ce pour lutter contre le vide ? Pour éviter de vous retrouver confronté à vos interrogations profondes ? Ou peut-être est-ce une question d’éducation ? Vous avez souvent entendu : « Il faut travailler dur, dormir c’est tricher, se reposer c’est bon pour les fainéants, etc. » Prenez quelques minutes seul.e avec vous-même pour entrevoir une piste de réponse.

Ne surestimez pas vos réserves

 

Nous connaissons toutes et tous des périodes plus intenses que d’autres. Un essor professionnel, l’arrivée d’un enfant ou de nouveaux projets personnels sont des moments tout autant excitants qu’épuisants. La fatigue existe aussi quand ce qui se passe dans nos vies est positif et énergisant.

Même dans les périodes les plus folles (et surtout dans les périodes folles !), il faut vous accorder du temps pour vous. Vous devez, à certains moments, diminuer le rythme. Diminuer le rythme, ça ne veut pas dire devenir un mollusque sans motivation ni envie. Cela veut simplement dire que vous devez recharger vos batteries.

Ne surestimez pas vos réserves même si tout ce qui vous arrive est positif. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous écrouler au moment de lâcher la pression. C’est comme ça que certaines personnes font ce que l’on appelle un burn-out.

Les choses à faire pour prendre soin de soi

 

Prendre du temps pour soi, c’est avant tout apprendre à prendre soin de soi. Avant, on travaillait en été et on se reposait en hiver. Maintenant, on fait l’inverse. Ce qui est totalement à l’opposé de nos rythmes biologiques. Prenez l’exemple des animaux, ils hibernent l’hiver. Et nous, que faisons-nous ? Le contraire. Du coup, les sécrétions de mélatonine et de sérotonine (hormones régulatrices des rythmes du sommeil) sont décalées et cela affecte notre système immunitaire. L’être humain ne s’écoute plus, il ne prend plus soin de lui. C’est vrai qu’il est difficile de faire autrement vue la société dans laquelle on vit…

Pour limiter les dégâts, il est important de faire des activités qui stimulent les endorphines (hormones du plaisir) et qui neutralisent celles du stress. Cela englobe tout un tas de choses : faire du sport, se détendre, rire, regarder l’horizon, se promener dans la nature, faire un gâteau, boire un verre avec des amis ou encore tout autre chose qui pourrait vous procurer du plaisir et vous détendre. Vous devez penser à vous, passez un moment qui vous fait du bien. Et si certains jours, vous décidez que ce qui vous fait plaisir, c’est de rester dans le canapé à ne rien faire… Eh bien, c’est très bien aussi !

 

J’espère que la lecture de cet article vous aura permis de comprendre les enjeux et l’importance de prendre du temps pour soi. Et surtout, il est impératif de prendre du temps pour soi sans culpabiliser ! Tant qu’il n’y a pas d’urgence vitale, rien n’est vraiment urgent en réalité… Non, vous n’êtes pas fainéant si vous faites une sieste, vous prenez simplement soin de vous. Il ne vous reste plus qu’à trouver ce qui vous détend et vous fait plaisir et à en profiter pleinement !

 

 

Leave a comment

X