Comment reconnaître un manipulateur ? | Triez le vrai du faux

Avez-vous affaire à un manipulateur ? Quelques conseils pour y voir plus clair…

Manipulateur, pervers narcissique ou simple « pauvre type » ? Dans cet article, j’avais envie de vous donner quelques tips pour reconnaître les manipulateurs quand ils sévissent. Distinguer le vrai du faux en cette période où l’on en parle beaucoup est important. Peut-être vous demandez-vous s’il y en a autour de vous ? Vous ne savez pas trop, vous hésitez… Quand même, ce n’est pas rien d’épingler quelqu’un et de le taxer de manipulateur. D’ailleurs, certaines personnes ont la sensation que l’on colle un peu trop vite cette étiquette. Mais des pervers narcissiques, il y en a beaucoup ! Et selon moi, il est quand même important d’appeler un chat un chat et de ne pas faire l’autruche. Voyons donc ensemble comment reconnaître un manipulateur. 

Manipulateur versus pervers narcissique : quelle différence ?

L’utilisation de ces deux mots peut porter à confusion. En fait, le mot « manipulateur » est la vulgarisation du mot « pervers narcissique ». Il y a quelques années, quand le sujet s’est répandu sur la toile et dans les conversations, la littérature tous publics a utilisé le mot « manipulateur » et la littérature plus spécifique, orientée psychanalytique, parlait de « pervers narcissique ».

Aujourd’hui, généralement, lorsque l’on parle de manipulateur, on parle de pervers narcissique. Mais, en effet, il y a une distinction entre les deux si on s’en tient simplement aux définitions.

Distinction entre manipulateur et pervers narcissique 

S’il l’on s’en réfère au vocabulaire, il existe un nuancier très vaste, sur lequel à un bout il y a les manipulateurs et à l’autre bout les pervers narcissiques. Le manipulateur (ou la manipulatrice) va utiliser des outils de manipulation pour obtenir ce qu’il veut (de l’attention, du pouvoir, de l’argent…). Le pervers narcissique va utiliser les mêmes outils pour obtenir ce qu’il veut mais, en plus, il cherche à détruire l’autre. La perversion, c’est aimer la souffrance de l’autre. Je sais que c’est quelque chose qui est difficile à concevoir pour la plupart d’entre nous mais il y a vraiment des personnes à ce point toxiques. 

À retenir 

Retenez que, en général, dans tout ce qui s’adresse au grand public, manipulateur = pervers narcissique. Mais qu’il y a cependant quelques nuances… Le manipulateur manipule et le pervers narcissique manipule et aime faire souffrir sa victime.

Comment reconnaître un manipulateur ?

Tout d’abord, je voudrais mettre les points sur les i : nous ne sommes pas tous manipulateurs comme certains le disent ! Certes, nous avons tous parfois un comportement manipulateur pour tenter d’obtenir quelque chose (influencer le choix du film au cinéma, dire 1 000 fois par jour qu’on rêve d’un week-end en amoureux à son conjoint pour qu’il se décide enfin à nous emmener, rester 10 minutes en extase devant la vitrine d’un bijoutier pour qu’il comprenne qu’il doit nous offrir cette bague, etc.). Mais cela reste ponctuel et cela n’a pas la couleur de la destruction comme c’est le cas chez le manipulateur pervers narcissique.

La liste est très longue et pour couronner le tout, il existe différents types de manipulateurs. Cependant, pour vous aider à y voir plus clair, voici quelques traits de caractère bien spécifiques aux MPN :

  •         Il est très bon comédien, il est capable de mentir sans scrupule et adapte son discours en fonction de son interlocuteur ou de la situation ;
  •         Rien n’est jamais de sa faute, n’essayez même pas de discuter avec un manipulateur ;
  •         Un pervers narcissique divise pour mieux régner en coupant littéralement ses victimes de leur entourage ;
  •         Il est égoïste et pour le peu de fois où il semble gentil et serviable, c’est rarement dénué d’intérêts ;
  •         Le manipulateur n’éprouve pas d’empathie ;
  •         Il ne vous écoute pas et s’il le fait, c’est pour mieux vous cerner et trouver vos failles ;
  •         Etc.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire mon article sur les 35 caractéristiques révélatrices d’un parent manipulateur. Bien que cet article soit plus ciblé sur le parent MPN, les caractéristiques sont identiques que ce soit en amour, en amitié ou au travail…

Colle-t-on trop vite l’étiquette de pervers narcissique à quelqu’un ?

Les PN sont des personnalités dangereuses, certes. Mais il est encore plus dangereux de dire qu’elles n’existent pas. Cela maintient les victimes dans l’espoir d’un changement et cela les pousse à accepter l’inacceptable « en attendant que ça change ». En ça, celles et ceux qui parlent d’effet de mode autour des manipulateurs sont éminemment dangereux. 

Évidemment, coller des étiquettes trop rapidement est dangereux également. Tous les manipulateurs ne sont pas pervers narcissiques. C’est l’intention derrière la manipulation qui le détermine. Obtenir quelque chose ou détruire l’autre ne part pas de la même intention. Il existe aussi un large panel de PN. Tous ne sont pas violents physiquement mais psychologiquement oui.

Attention danger ! 

Porter une accusation à la légère peut s’avérer très dévastateur. Mais nier leur existence, évoquer des « maladresses » lorsque des enfants ou des conjoint(e)s vivent une réelle violence physique et psychologique, nier les ressentis des victimes, les minimiser et les rejeter d’emblée est une erreur fondamentale. Cela laisse la victime dans sa culpabilité, dans son sentiment que c’est de sa faute et qu’elle est responsable de ce qui lui arrive. C’est FAUX. La seule personne responsable de la violence psychologique et/ou physique est la personne qui la produit, PAS LA VICTIME !

Ce qui est important à retenir 

Finalement, pervers narcissique ou pas, ce qui est important, c’est d’ouvrir les yeux sur la toxicité de la relation. Ensuite, il faut accompagner la victime sur le chemin de l’amour de soi. C’est-à-dire, lui apprendre à mettre des limites, changer sa croyance selon laquelle pour être aimé(e) il faut accepter n’importe quoi et dire aux enfants qu’ils ne sont pas obligés d’accepter les mauvais traitements même si ce sont leurs parents qui en sont les auteurs.

Faut-il un manipulateur pour qu’une relation soit toxique ?

Non ! Une relation peut être toxique sans qu’il n’y ait un pervers narcissique dans l’histoire. Le mensonge, la mythomanie, la mégalomanie, le chantage ou encore la menace sont des outils de manipulation qui font des dégâts incontestables. Mais une relation peut être extrêmement toxique sans pour autant que l’un des protagonistes soit un.e manipulateur.trice.

Il est, malgré tout, important d’être au clair avec qui l’on a en face de soi pour pouvoir réagir, se protéger et se réparer de façon adéquate. Au-delà des livres, articles et vidéos sur le sujet, consulter quelqu’un de spécialisé vous aidera forcément et vous fera gagner du temps.  

 

Pour terminer, j’ai envie de vous dire une dernière chose : fiez-vous à votre ressenti. Si, au fond de vous, vous sentez que quelque chose ne va pas, écoutez !

Encore plus de conseils et de partage sur Instagram & Facebook

Agenda des conférences, ateliers, webinaires

Prendre rendez-vous pour une consultation

Leave a comment

X